Download Les Contes Populaires de L'egypte Ancienne PDF

TitleLes Contes Populaires de L'egypte Ancienne
TagsPharaoh Religion And Belief
File Size16.8 MB
Total Pages404
Document Text Contents
Page 1

COUTES POPULAIRES

LTGYPTE ANCIENNE
Qt'Tn[ÊMEHDTT[ON

LIBRAIRIE ORIENTALE & AMÉRICAINE

E. GUILMOTO, Éditeur

G. MASPERO
Me~hredeHns~nL

t'foi'esseur.in Concède France,

)Hreeteurg![)~rn!dn Service des Antiquités de f'E~ypt'

LES

DEDE

!TfÈHI:M;THI~tAXtb;t;t.t AL:(-:M;KTH!:

6, Rue de Méziëres, PARIS

~<

Page 2

LES/~S~ES POPULAIRES

!)

L'EGYPTE AN CI E NN E

Page 202

CONTES DE L'EGYPTE ANCIENNE126

« déchiffres ici des écrits qui n'ont aucune puissance? Si
a vraiment tu désires lire un écrit efficace, viens avec
« moi je te ferai aller au lieu où est ce livre que Thot a
« écrit de sa main lui-même, et qui te mettra immédiaté-
« ment au-dessous des dieux. Les deux formules qui y
« sont écrites, si tu en récites la première, tu charmeras
« le ciel, la terre, le monde de la nuit, les montagnes, les

« eaux tu comprendras ce que les oiseaux du ciel et les

« reptiles disent tous quants ils sont; tu verras les pois-
« sons, car une force divine les fera monter à la surface
« de l'eau. Si tu lis là seconde formule, encore qùe tu
« sois dans la tombe, tu reprendras la forme que tu avais
«sur la terre même tu verras le soleil se levant au ciel,
« et son cycle de dieux, la lune en la forme qu'elle à
« lorsqu'elle paraît ». Sathi dit « Par la vie! qu'on me
« dise ce que tù souhaites et je te le ferai donner mais
« mène-moi au lieu où est le livre Le noble dit à Satni
« Le livre en question n'est pas mien. II est au milieu
« de la nécropole, dans la tombe de Nénoferképhtah,
« fils du roi Mérénephthis (1), v. s. f. Garde-toi bien de
« lui enlever ce livre, car il te le ferait rapporter, une
« fourche et un bâton à la main, un brasier allumé sur la
« tête )). Sur l'heure que le noble parla à Satni, celui-ci
ne sut plus en quel endroit du monde il se trouvait;
il alla devant le roi, et il dit devant le roi toutes les pa-
roles que le noble lui avait dites. Le roi lui dit « Que
« désires-tu? Il lui dit ((Permets que je descende dans
« le tombeau de Nénoferképhtah, fils du roi Mérénephthis
« v. s. f. Je prendrai Inarôs, mon frère de lait, avec

(1)Brugschlisait le nomduroi ~uer-A/te/J~t'a/t,.en dernierlieu; sa
première ieetui'e, ;i/er-fA-p/t~/i. ou Ah'fte&~A<a/t, s'est trouvée être la
vraie. Spiegeiberg a signalé (~ewo~McA? Papyrus <t:M de?' /7!M<jE'/e~Aon-
tine, p. 9) les transcriptions grecques .Be~neMAM, Bo-eM~M, P~'enet-

< this, PM'ne~A~, où, par suite d'un phénomène assez fréquent en égyp-
tien, le Af initial est devenu un B-P.

Page 203

L'AVENTURE DE SATNt-KHAMOISAVEC LES MOMIES 127

« moi, et je rapporterai ce livre ». Il serendit à la nécro-

pole de Memphis, avec Inarôs, son frère dé lait. Ils pas-
sèrent trois jours et trois nuits à chercher parmi lëstombes

qui sont dans la nécropole de Memphis, lisant les stèles
de la Dott6!ë màMO~ de vie, récitant les inscriptions
qu'elles portaient le troisième jour, ils connurent l'endroit
où reposait Nénoferképhtah. Lorsqu'ils eurent reconnu
l'endroit où reposait Nénoferképhtah, Satni récita sur lui
un écrit et, un vide se fit dans la terre, et Satni descendit
vers le lieu où était le livre (1).

Ce qu'il y aperçut de prime abord, nous ne le savons

point. Il semble d'après le fragment découvert avec Spiê-
gelberg que l'homme rencontré sur le parvis du temple de
Phtah n'était autre que Nénoferképhtah lui-même. Celui-ci
n'avait sa femme et sonfils avec lui dans son tombeau qu'à
titre temporaire, mais il désirait les y établir définitive-
ment et il comptait se servir de Sâtrii pour transporter
leurs momies de Coptos, où elles étaient enterrées; dans la

nécropole memphite. Satni, trop pressé de descendre dans

l'hypogée, n'avait pas accompli tous les rites nécessaires

et n'avait pas pu forcer la porte Nénoferképhtah lui àppa-
rut et lui indiqua les sacrifices expiatoires que lés Mânes

exigeaient. Des corbeaux et des vautours le menèrent en
sécurité à l'endroit voulu au point mêmeoùils seposèrent,
unepierre se trouva que Satni souleva aussitôt et qui mas-

quait l'entrée du tombeau (2). Lorsqü'il y pénétra, voici,

(1)C'estainsiquecertainsdeslivreshermétiquespassaientpouravoir
étéretirésde la tombe'dusavantqui lesavait écrits Déjàauxtemps
gréco-romains,cettedonnéeavait passéen Occident.Le célèbreroman
d'AntoniusDiogèneavaitétérecueillidela'sorte.AutémoignagedePlinë
(xxx,2),le philosopheDémocrited'Abdereavaitempruntésesconnais-
sancesen magieà ApollobêcHisdeCoptoset à DardanuslePhénicien,
t)d~MM!n:&M~Da'f'/a't:in sepulchrumejuspetitis; il devaitsasciencechi-
mique aux ouvragesd'Ostanes,qu'il avàit découvertsdansune des
colonnesdutënipiedeMëmptiis.

(2) C'est ainsi que j'interprète les fragments qu'on peut lire sur le
feuillet que Spiegelberg a découvert (cf. l'introduction de ce conte p. 123J.

Page 403

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 1-LXXVI

CONTES COMPLETS

Le Conte des deux Frères. 1-31
Le Roi Khoufouî et les Magiciens. 22-44

Les plaintes du fellah 45-71
LesMëmoiresdeSinouhit. 72-103

LeNaufragé. 104-114
Comment Thoutîy prit la ville de Joppé. 113-122

LecyctedeSâtni-Khâmois. 123-182

I. L'Aventure de Sâtni-Khâmoîs avec les momies 123-154
II. L'Histoire véridique de Sâtni-Khâmois et de son

fiIsSénosiris. 154-181
III. Comment Sâtni-Khâmois triompha des Assyriens. 181-182

LecyciedeRamsèsII. 183-195-

I. La Fille du prince de Bakhtan et l'Esprit posses-
seur. 183-191

II. –LagestedeSésostris. 191-194

HL–La geste d'Osymandouas 194-195

Le Prince prédestiné. 196-207

Le Conte de Rhampsinite. 208-2t3
Le Voyage d'Ounamounou aux côtes de Syrie 214-230

Le cycle de Pétoubastis 231-280

I. L'Emprise de la-Cuirasse 231-252

II. L'Emprise du trône. 252-280

Page 404

328 TABLE DES MATIÈRESS

Avertissement. 281-282

Fragmentd'un Conte fantastique antérieur à IaXVHI° dy-
nastie. 283-287

La Querelle d'Apôpi et de Saqnounriya 288-294

Fragments d'une Histoire de Revenant 295-299
Histoire d'un Mate)ot. 300-305
L'aventure du sculpteur Petêsis et du roi Néctonabo 306-310

Fragments de la version c baine du Roman

d'Alexandre. 311-326

FRAGMENTS

\X

t:.CIŒVIX–I:J['RI.HIEUt:LAGXY

Similer Documents